Chou vert lacto-fermenté

Vous pouvez réaliser cette recette avec tous les choux, rien de plus simple, ils s’y prêtent tous !

Attention avant de commencer, veillez à choisir un chou bio, les pesticides peuvent empêcher la fermentation ou donner des saveurs indésirables.

Pour un  bocal type Le parfait de 500 ml avec son caoutchouc, vous aurez besoin de 400 g de chou bio poids net, 4 g de sel non traité et sans additif, 5 g de baies roses, 5 g de de coriandre en grains, 5 g de baies de genièvre et 2 feuilles de laurier.

Débitez le chou en fines lamelles à l’aide d’une mandoline ou d’un couteau. Mettez-le dans un saladier, avec le sel et les aromates. Vous pourrez selon votre envie varier les aromates. A l’aide de vos mains bien propres, malaxez les ingrédients ensemble en les pressant fortement comme si vous pétrissiez une pâte durant environ 10 minutes, vous pouvez aussi utiliser un pilon. Vous remarquerez assez rapidement que le chou commence à transpirer, c’est ce que nous recherchons ! Laissez ensuite reposer votre chou 15 à 20 minutes. A l’issu, remplissez votre bocal par couche successive en prenant soin de bien tasser le chou à l’aide du pilon, glissez alors une feuille de laurier. Garnissez votre bocal avec la totalité du chou toujours en tassant afin d’évacuer les poches d’air susceptibles de nuire au développement des bonnes bactéries. Couvrez votre préparation à l’aide d’une feuille de chou que vous aurez mise de côté avant de le débiter et toujours en tassant bien. Si le liquide ne couvre pas la préparation, ajoutez un peu d’eau non chlorée. Attention, veillez à laisser 2 cm d’espace entre le chou et le couvercle.

Fermez le bocal équipé de son caoutchouc bien propre. Identifiez-le et placez-le sur une assiette ou sur un plateau, dans votre cuisine ou une autre pièce dont la chaleur se situe entre 19 et 25°C. Le volume de la préparation va augmenter lors de la fermentation, du liquide peut alors déborder. Au bout de 7 jours vous pourrez commencer la dégustation, prélevez seulement ce que vous souhaitez consommer à l’aide d’une pince, sans y mettre les doigts, puis conservez votre bocal au réfrigérateur.

Je vous invite à tester cette recette avec d’autres légumes tel que tous les légumes racines qui se prêtent bien à la lacto-fermentation : carottes, betterave, radis, panais, céleri, champignons mais aussi les légumes verts : courgettes, concombre, poireau, chou et les condiments échalotes, ail, sans oublier les épices coriandres, muscade, cumin, baies de genièvre, gingembre…

Faites vos tests, de délicieuses saveurs vous attendent pour le plus grand bien de votre microbiote !