La noix du Brésil: une mine de sélénium, un trésor pour nos organismes!

Découvert en 1817 par un chimiste suédois, Berzélius renommé Séléné -déesse de la lune-, le sélénium est un oligo-élément présent dans toute la couche terrestre. On en retrouve donc dans les végétaux et les animaux qui s’en nourrissent.  Les poissons et les fruits de mer en contiennent également dans une moindre mesure.

Notre organisme en est peu gourmand : nous n’avons besoin que de petites quantités par jour (50 à 80 microgrammes) pourtant son rôle est essentiel. Le sélénium participe à la défense anti-oxydante de l’organisme et à sa détoxification. Il aide à l’élimination des métaux lourds. Il intervient également dans la fabrication d’une hormone thyroïdienne. La plus grande partie du sélénium stocké dans notre corps se trouve dans nos muscles. Il est également présent dans notre foie, notre rate, nos reins, notre cœur et notre cerveau.

Bref, il est partout ! Mais comment s’assurer que nous en absorbons suffisamment ? Vous l’aurez compris, la teneur en sélénium des végétaux dépend de la richesse des sols sur lesquels ils sont cultivés et dans les faits, il y en a très peu dans les aliments.

La solution : la noix du Brésil (avec sa peau). C’est elle qui détient la plus grande teneur en sélénium, 2 à 3 noix par jour fournissent l’apport minimum recommandé ! Qu’attendez-vous pour vous faire plaisir en vous faisant du bien ?

Une astuce : si vous voulez que son taux d’absorption soit maximum, pensez à l’associer aux vitamines A, C et E.
Une vigilance : attention aux métaux lourds (ex. mercure) que l’on trouve dans  les gros poissons. Leur consommation contribuera à diminuer son taux d’absorption.

https://www.eurofins-biomnis.com/services/referentiel-des-examens/page/SE/

Articles recommandés

Aucun commentaire, soyez le premier à donner votre avis !


Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.