Skip to content

La nutrithérapie

La nutrithérapie n’est pas une médecine alternative, elle repose sur la biochimie dont elle est l’application  pratique, elle est soutenue par des milliers d’études

La nutrithérapie a un pouvoir considérable sur la prévention, elle est le moyen principal d’allonger la durée de vie en bonne santé. Elle est incontournable même quand elle ne peut à elle seule traiter une pathologie, les autres techniques ne pouvant pas faire l’économie du niveau énergétique et de la dynamisation des processus cellulaires indispensables à la réduction des effets secondaires de ces techniques et à leur efficacité.

L’approche positive du conseil alimentaire associé à l’appropriation des techniques de changements de comportements retentit sur l’ensemble des capacités du mieux vivre de la personne.

Les compléments alimentaires ne viendront se justifier que si les apports nutritionnels ne peuvent se faire par l’alimentation.

La nutrithérapie s’exprime entre autre par  du conseil positif : un bon aliment chasse un mauvais. Il s’agit d’introduire progressivement mais durablement de nouvelles habitudes. Rééquilibrer les comportements pulsionnels et de dépendance. Réduire les charges toxiques par différents moyens  tels que l’action physique, l’ergonomie, des outils de gestion de stress ou un groupe de soutien…

Elle optimise les fonctions de l’organisme, prévient et traite les pathologies par une maîtrise des techniques de changements de comportements alimentaires appropriés à la personne grâce à l’analyse  et à la correction de déficit nutritionnel par l’utilisation pharmacologique des aliments : vitamines, minéraux, acides gras, acides aminés, phytonutriments.

A propos de la Neuro-nutrition

La neuro-nutrition est au carrefour de disciplines entre la nutrition : aliments santé, compléments alimentaires, les neurosciences, la neuro-immunologie, la neuro-psychobiologie, la chronobiologie et la psychologie moderne, cognitive, yoga, méditation….

La neuro-nutrition vise à satisfaire les besoins nutritionnels, à optimiser les fonctions du cerveau et du psychisme.

Elle est une approche globale intégrant toutes les dimensions de l’être : vision holistique. Se sentir en cohérence avec les concepts, les appliquer et les vivre pour soi. Elle  nous offre des possibilités d’évolution, de corrections, d’accompagnement et d’optimisation des fonctions de l’esprit. Elle est une prise en charge préventive et curative.

Elle permet de faire face à de nouveaux défis : maladie d’Alzheimer, TDA/H, elle doit s’intégrer dans une politique de santé globale :  Unité Corps Esprit.

Elle offre la possibilité de corriger par exemple un trouble de l’humeur par une correction de l’écosystème intestinal.